- Environnement

Un nouvel outil pour mesurer le potentiel solaire

L'objectif pour 2030 est de multiplier par 25 la production d'énergie solaire sur le territoire de la CARENE. - Agrandir l'image, .JPEG 123Ko (fenêtre modale)
L'objectif pour 2030 est de multiplier par 25 la production d'énergie solaire sur le territoire de la CARENE.

La production d’électricité via l’énergie solaire est un outil majeur de la transition écolo- gique et de la lutte contre le dérèglement climatique. Pour favoriser son développement, le syndicat départemental d'énergie de Loire-Atlantique a créé un cadastre solaire à l’échelle du département.

Cet outil cartographique permet de visualiser le potentiel solaire d’une toiture et, à terme, d’un parking. Il facilite la recherche et la prospection pour, par exemple, identifier des lieux d’installation de centrales solaires.

La CARENE Saint-Nazaire agglomération fait partie des trois collectivités partenaires de cette nouvelle version du cadastre. Elle est destinée aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités publiques.

Pour les particuliers, elle sera accessible sur demande à l’espace FAIRE. En revanche, le nouveau cadastre ne sera pas proposé en libre accès sur internet pour éviter d’encourager les démarchages abusifs.

Prendre rendez-vous

  • Espace FAIRE, au siège de la CARENE. 4 avenue Commandant l'Herminier, Saint-Nazaire 
  • Uniquement sur rendez-vous : info-energie-paysdelaloire.fr ou au 02 40 08 03 30 

Photovoltaïque : où en est-on sur le territoire de la CARENE ?

La CARENE, via son plan Climat Air Energie Territorial, s’est engagée à atteindre 25 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique global d’ici 2030 contre 4 % en 2015.
Le solaire est identifié comme une filière prépondérante, avec un objectif de développement fort du photovoltaïque, visant l'installation de 200 MW en 2030 contre 8 MW en 2019. Les autres moyens de production d’énergie renouvelable qui contribueront à atteindre l’objectif des 25 % sur le territoire de la CARENE : le bois énergie, notamment via les réseaux de chaleur, le biogaz, la géothermie, l’aérothermie, la récupération de chaleur.

"Nous mobilisons l’ensemble des moyens à disposition pour développer le plus possible les énergies renouvelables. Le photovoltaïque est un levier important et il faut accompagner son développement auprès des entreprises, des collectivités publiques et des habitants. Mais il faut aussi agir en amont pour diminuer les besoins en énergie en améliorant l’isolation par exemple ou en rénovant les systèmes d’éclairage. Nous le faisons sur les bâtiments publics dès que des travaux sont engagés". Pour Claude Aufort, vice-président de la CARENE, chargé de la transition écologique et de l’aménagement durable, "c’est essentiel de tenir les deux bouts de la chaîne.