- Agglomération, Environnement

Toits au soleil. Des panneaux solaires sur la tribune du stade de rugby de Trignac

Un panneau photovoltaïque produit de l’énergie propre, qui n’envoie aucun gaz à effet de serre. 90% des matériaux qui le composent sont recyclables. - Agrandir l'image, .JPG 212Ko (fenêtre modale)
Un panneau photovoltaïque produit de l’énergie propre, qui n’envoie aucun gaz à effet de serre. 90% des matériaux qui le composent sont recyclables.

Après deux années d’investissement citoyen, l’association Toits au soleil voit son premier projet se concrétiser. La tribune du stade de rugby de Trignac s’apprête à accueillir 200 m² de panneaux photovoltaïques, pour une production d’énergie propre à hauteur de 40 000 kWh par an.

Fruit d’un partenariat avec la Ville de Trignac, l’installation de panneaux solaires sur la tribune du stade de rugby de Trignac est le premier projet participatif pour le développement local d’énergie renouvelable que l’association Toits au soleil voit aboutir.

« La ville de Trignac devait procéder à la réfection de l’étanchéité de cet équipement sportif. C’était l’occasion pour nous de s’associer à la collectivité et y installer des panneaux photovoltaïques, » lance Denis Bellec, référent du projet. « Cette première étape, financée par la Ville de Trignac, est un préalable indispensable à nos installations. Ensuite, nous procéderons à la pose des panneaux, avant de fournir aux Trignacais une production d’énergie équivalant à la consommation moyenne d’une dizaine de logements, » poursuit-il.

Avec une surface totale de 370 m², la tribune constitue un site parfait pour les installations de Toits au soleil. « Nous allons couvrir le toit de panneaux photovoltaïques à hauteur de 200 m². Le reste sera exploité par la Ville de Trignac pour fournir de l’eau chaude aux sanitaires du club de rugby, » indique Denis Bellec.

Une réponse collective et citoyenne à l’urgence climatique

Engagée pour le solaire citoyen depuis sa création en 2018, Toits au soleil compte aujourd’hui 45 adhérents. L’objectif de l’association est de promouvoir et développer la production d’énergies renouvelables à l’échelle locale.

« Face à l’urgence climatique, nous devons opérer une transformation rapide de notre système de production et de consommation d’énergie. Chacun peut agir à son niveau, » affirme Loïc Mérot, membre fondateur de l’association. « Toits au Soleil rassemble des citoyens qui souhaitent s’impliquer dans cette transition énergétique. »

L’association recherche des toits éligibles à l’installation de panneaux photovoltaïques auprès des particuliers, des collectivités et des établissements privés. Elle confie ensuite le montage technique, juridique et financier des projets à CoWatt, société d’énergie solaire de la région Pays de la Loire. 
« Les projets de Toits au soleil ne pourraient voir le jour sans l’appui et le soutien financier des citoyens engagés, » précise Loïc Mérot. Si les deux tiers des fonds nécessaires à l’installation de panneaux solaires sont financés par un emprunt bancaire, le reste s’appuie sur un financement participatif citoyen. Toute personne peut investir à hauteur de ses moyens, sous forme d’action dans CoWatt – SAS de l’économie sociale et solidaire.