- Economie, Environnement

Parc éolien en mer. Un deuxième câble en cours de pose

Le navire câblier se dirige lentement mais sûrement vers la zone du du futur parc éolien à une quinzaine de kilomètres des côtes. - Agrandir l'image, .JPEG 277Ko (fenêtre modale)
Le navire câblier se dirige lentement mais sûrement vers la zone du du futur parc éolien à une quinzaine de kilomètres des côtes.

Le navire câblier est de retour au large de Saint-Nazaire. Sous la conduite de RTE (Réseau de transport d’électricité), le second câble qui va relier la plage de la Courance au futur parc éolien est en cours d’installation. Un chantier hors-norme qui a été préparé en étroite collaboration avec le comité régional des pêches. 

Quel impact pour les marins-pêcheurs ? 

Les discussions avec les marins-pêcheurs ont démarré dès 2011. Avec un objectif simple : réduire au maximum l’impact du chantier de pose de câble sur l’activité. "Cet objectif est atteint. La gêne occasionnée par ces travaux en mer est "absorbable", se félicite Ion Tillier du comité régional des pêches des Pays de la Loire. Il loue également "la capacité d’écoute et d’apprentissage de la société RTE pour prendre en compte les besoins mais aussi les conseils des professionnels de la mer".

De nombreux allers-retours ont par exemple été nécessaires pour définir le tracé idéal. Résultat le câble n’ira pas en ligne droite mais s’accordera quelques courbes pour être sûr d’être enfoui d’au moins 1m50 sur la grande majorité des 33 kilomètres. A l’arrivée sur le banc de Guérande, des protections rocheuses seront installées au-dessus du câble sur une hauteur de 1m à 1m50. Durant toute la durée des travaux, des systèmes d’alerte et d’informations très régulières sur les zones d’intervention ont été mises en place.

Une fois le câble dénifitivement posé, la zone retrouvera une activité normale sans contraintes particulières.  Il est également prévu que les marins puissent pêcher dans le futur parc éolien. Cette zone au large de Saint-Nazaire est fréquenté par environ 400 bateaux. Des petites unités dont la majorité pratiquent à la journée une pêche au chalut.  

Pourquoi deux câbles ? 

Deux câbles sont nécessaires pour "encaisser" la puissance produite par le parc éolien et ses 80 machines. Chaque câble fait 27 cm de diamètre et accuse près de 120kg/m sur la balance.

Le premier câble a été posé en mer au mois d’août dernier. L’installation de son jumeau a démarré dimanche dernier de la plage de la Courance où se situe la jonction terrestre. La pose devrait durer 3 semaines. 

Quelle est la suite des opérations ? 

  • En octobre 2021, les câbles seront raccordés à la sous-station électrique actullement en construction aux Chantiers de l’Atlantique.
  • En parallèle, RTE  poursuit l’installation à terre vers le poste de raccordement de Prinquiau (au bord de la 4 voies) 
  • La construction en mer du parc éolien débutera en 2021 par la pose des fondations et des câbles entre les éoliennes. 
  • L’installation des éoliennes devrait commencer au printemps 2022 pour une mise en service annoncée à la fin de cette même année. Ce parc sera le premier de ce type en France.