- Agglomération, Mairie

Hommage à Joël Batteux

Joël Batteux en visite sur le site du Carnet où a été installée l'éolienne Haliade 150 pour une série de tests. © Dominique Macel. - Agrandir l'image, .JPEG 225Ko (fenêtre modale)
Joël Batteux en visite sur le site du Carnet où a été installée l'éolienne Haliade 150 pour une série de tests. © Dominique Macel.

Décédé le 10 janvier à l’âge de 77 ans, Joël Batteux a profondément marqué de son empreinte le territoire nazairien. Maire de la ville pendant 31 ans et président de la CARENE - Saint-Nazaire agglomération de sa création en 2001 jusqu’en 2014, il a contribué à redonner un nouveau souffle à la cité portuaire.

Indissociable de Saint-Nazaire

Elle est une ville si forte au tempérament si entier, quelle ma transmis son énergie et son caractère”, disait-il. L’homme est indissociable de Saint-Nazaire, ville à laquelle il a consacré toute sa carrière politique. C’est lui qui engagea dans les années 80 la transformation urbaine, économique sociale et culturelle de la ville. On lui doit notamment le grand projet ville-port et les aménagements du front de mer qui ont radicalement changé le visage de la cité portuaire qui jusque-là tournait le dos à la mer et à l’estuaire.

Le défi, lancé dans les années 90, était de taille. Abandonnée depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la base-sous-marine allait devenir la nouvelle pierre angulaire du quartier. Le toit est ouvert au public, les alvéoles se remplissent petit à petit : Escal’Atlantic, bar-restaurant puis salle de concert (le Vip), d’exposition (LiFE). “Maire bâtisseur, Joël Batteux était aussi un passeur enthousiaste qui ma fait entrer en politique”, se souvient David Samzun qui lui a succédé à la mairie et à l’agglomération en 2014 et qui fut également son adjoint à l’urbanisme.  

La fibre industrielle

Ingénieur chimiste de formation, Joël Batteux s’est également beaucoup investi dans la défense du tissu industriel, du port de Nantes Saint-Nazaire et des chantiers navals pendant les années difficiles. "Conscient des destins entremêlés de la ville et de son industrie principale, il a eu toujours le souci de catalyser les énergies collectives autour des projets de développement de la filière navale.", Laurent Castaing. directeur général des Chantiers de l’Atlantique.

Alors vice-président de la Région des Pays de la Loire, il a fortement milité aux côtés d’autres élus pour favoriser la création d’une filière locale dédiée à l’éolien en mer. Plus de dix ans après, l’arrivée prochaine d’un parc au large de Saint-Nazaire en est l’une des traductions concrètes.    

Pour Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes avec lequel il a posé les bases d’une coopération à l’échelle de la métropole : "Joël était grand maire et un élu remarquable. Je perds un ami véritable." 

Homme de grands dossiers, Joël Batteux était aussi un maire du quotidien amoureux d’une ville qu’il n’a pas quittée une fois à la retraite. De nombreux habitants garderont en mémoire les échanges informels avec un homme au caractère bien trempé mais toujours accessible et plein d’humour.  À l’image de sa dernière intervention au conseil municipal en 2014. Il concluait ses adieux par une citation de Pierre Dac : "L’avenir est devant nous et si on se retourne, il est derrière nous". 

Ses dates clés

  • 1943. Naissance à Vitré
  • 1950. Arrivée à Saint-Nazaire 
  • 1977. Conseiller municipal
  • 1983-2014. Maire
  • 2001-2014. Président de la CARENE.
  • 2004-2010. Vice-président de la Région des Pays de la Loire.