- Economie, Environnement

Emmaüs prépare son déménagement zone de Brais

​​​​​​​Début 2022, Emmaüs Saint-Nazaire quittera Trignac pour s’installer dans ses nouveaux locaux dans la zone de Brais. A la clé, des milliers de mètres carrés supplémentaires pour développer de nouvelles activités. Zoom sur un chantier hors norme.

Un peu à l’étroit dans ses locaux de Trignac, Emmaüs cherchait depuis quelques années un nouvel emplacement autour de Saint-Nazaire. Une première piste dans le quartier d’Herbins à Saint-Nazaire a été abandonnée. Le projet rebondit rapidement au nord de la zone de Brais. Les locaux d’un ancien laboratoire pharmaceutique rachetés par la Sonadev (société d’aménagement de la CARENE) n’ont toujours pas trouvé preneur. L’espace extérieur est immense, les locaux existants offrent une surface exploitable d’environ 3000m2. 

«C’était idéal pour développer de nouvelles activités et augmenter les surfaces de nos salles de ventes habituelles : meubles, vêtements, vaisselle etc.. », explique Marc Ménager, co-président d’Emmaüs Saint-Nazaire.

Prise en charge par la structure nationale d’Emmaüs, la vente est conclue (1). Après plusieurs mois de préparation et d’études, les travaux ont pu démarrer cette année.

 

 

 

    Vider entièrement la boîte

    «Et nous étions face à un véritable défi», se souvient Marc Ménager. «Le laboratoire regorge de gaines de ventilation, de tuyaux d’eau et de gaz, de laboratoires dont le mobilier est resté sur place». Il fallait donc d’abord vider entièrement la boîte, trier et recycler les 80 tonnes de matériaux récupérés. 

    Depuis plusieurs semaines, neuf compagnons installés sur place et un salarié abattent des cloisons, suppriment des plafonds et découpent la ferraille avec l’aide d’une dizaine de bénévoles. 

    Le chantier titanesque avance comme prévu. «Si nous ne rencontrons pas de difficultés particulières, les entreprises pourront intervenir cet été pour finaliser les travaux et notamment la nouvelle installation électrique. Notre déménagement est prévu à la fin de l’année pour une ouverture début 2022.»

    Le recyclage prend de l’ampleur

    En parallèle, deux bâtiments neufs de type hangars seront construits. Une première extension accueillera la salle de vente de la brocante. La seconde permettra la création d’un « recydrive ». « C’est une activité que nous voulons développer. Les particuliers pourront déposer en voiture leurs objets mêmes usagés. Derrière, on assurera le tri, la réutilisation éventuelle ou l’envoi en déchèteries.» 

    Le recyclage prend de plus en plus d’ampleur dans les activités d’Emmaüs. Un projet de chantier de réinsertion autour de la filière plastique est à l’étude. L’association Envie 44 spécialisée dans l’électroménager d’occasion viendra prochainement s’installer à l’entrée du site. Enfin, les compagnons vont lancer un atelier dédié au relooking de meuble. Les milliers de mètres carrés sont d’ores et déjà bien occupés. 


    (1) Achat et travaux représentent un budget de 3,3M€ et le projet bénéficie d’environ 770 000 euros de subventions apportée par l’Ademe, le Département de Loire-Atlantique et la Région des Pays de la Loire. De son côté, la Sonadev a assuré les modifications de voiries nécessaires pour les accès au site.  

    S'y rendre