- Covid-19, Divers

Des créatrices nazairiennes se lancent dans la production de masques

La modiste Nelly Bichet et l'habilleuse au théâtre Laëtitia Desjours fabriquent des masques pour la CARENE. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert) - Agrandir l'image, .JPG 271Ko (fenêtre modale)
La modiste Nelly Bichet et l'habilleuse au théâtre Laëtitia Desjours fabriquent des masques pour la CARENE. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

[video] Julie Delaporte, Nelly Bichet, Catherine Roncin, Delphine Sourzat et Laëtitia Desjours se retrouvent au Garage pour fabriquer 280 masques par jour. Elles répondent à une commande de la CARENE destinée aux habitants et aux demandes des particuliers. Toutes les infos pour vous procurer des masques ci-dessous.

"Nous nous réunissons autour d'une compétence : la couture", explique Nelly Bichet. Installée dans l'espace créatif Le Garage, près des Halles de Saint- Nazaire, la modiste devrait fabriquer des chapeaux pour les mariages. "Certaines cérémonies sont reportées, beaucoup sont annulées", déplore-t-elle. La saison sur laquelle se concentre son activité professionnelle n'aura pas lieu.

"Comme tout le monde, on s'adapte. Je me suis d'abord investie au sein des Couturières solidaires en fabriquant des blouses, puis j'ai reçu une commande de masques de la CARENE. Nous nous sommes mobilisées à plusieurs. Nous sommes cinq couturières à faire partie de l'association de créateurs Dynamo et nous avons mis en place notre petite production en s'appuyant sur nos compétences. C'est très enrichissant."

Nelly Bichet, Julie Delaporte, créatrice de la marque Jacquette, Catherine Roncin, artisan gainier, Delphine Sourzat, autoentrepreneure dans la couture et Laëtitia Desjours, habilleuse au théâtre et créatrice de Laëtipois, doivent fournir 2000 masques pour la première semaine du déconfinement.

Elles ont suivi l'évolution des normes Afnor et choisi des tissus colorés répondant à ces normes. Elles recommandent d'ailleurs le site de l'Atelier des gourdes pour y voir plus clair. Elles ont investi dans du matériel de découpe et élargi leur production aux particuliers qui peuvent commander directement au Garage ou au 06 40 19 62 58. Le masque est vendu à 6,5€.

Deux masques gratuits par habitant·e

Les 10 communes de l'agglomération avec le soutien de la CARENE et du Département ont commandé 280 000 masques réutilisables 50 fois à la population et aux agents. Deux masques gratuits par habitant sont prévus. A Saint-Nazaire, ils sont expédiés par voie postale courant mai. Chaque commune de la CARENE se chargera de la distribution des masques et informera directement ses habitant·es de l'organisation retenue. En savoir plus.

Les masques sont fournis par un atelier de Montluçon et un fournisseur de Rezé. Localement, une commande a été passée aux ESAT Marie Moreau et Océanis et à des commerçants nazairiens comme Rapid Couture et les créatrices du Garage. 

Les modalités de distribution

La distribution des masques va commencer cette semaine à Saint-Nazaire. La totalité des masques n’ayant pas encore été livrée, la distribution sera progressive et s’étalera jusqu’à fin mai.

Un acheminement via La Poste pour les foyers nazairiens référencés par la taxe d’habitation, en commençant par les personnes les plus fragiles : les personnes âgées

Les dotations envoyées par la poste devraient correspondre au mieux de la composition familiale du foyer, y compris pour les masques enfants (6-12 ans). Le premier ministre a cependant rappelé que le port du masque est prohibé pour les enfants en classe maternelle et qu’il n’est pas recommandé compte tenu des risques de mauvais usage à l’école élémentaire.

Les foyers n’ayant qui n’auraient pas le nombre de masques correspondant à la composition de leur famille recevront dans le courrier d’accompagnement les modalités pour faire une demande de complément. Le réassort interviendra dès que possible, et une distribution finale interviendra par ailleurs fin mai pour les oublis.

 

Où se procurer un masque ?

Le déconfinement devrait avoir lieu d’ici quelques jours. Pour se protéger soi-même mais aussi les autres, des mesures barrières sont d’ores et déjà à mettre en œuvre : distanciation sociale, lavage des mains, utilisation de gels hydro alcooliques, port de blouses pour les professionnels et de masques pour tous ou encore mise en place de protection en plexiglas pour les professionnels.

Retrouver en bas de ce lien tous les conseils pour bien porter le masque avec une vidéo des équipes du CHU de Nantes.

Vous êtes un particulier

Confection de masques

Rapid'Couture Saint-Nazaire confectionne des masques barrières :

  •  masque barrière, grand public, type AFNOR, à plis, trois épaisseurs, popeline, 100% coton -7 euros.
  •  masque barrière, grand public, type CHU Grenoble, 3 plis, 150 grammes, 100% coton -8 euros.

Commande exclusivement par téléphone les lundis, mercredis et vendredis de 9h à midi. Tél : 02 40 22 41 50.

Les couturières locales de l'association Dynamo se sont unies pour proposer aussi leur service et confectionner des masques de protection réutilisables en tissus. Vous pouvez les joindre à cette adresse :

  •  Nelly Bichet Chapeaux, au Garage 40 Rue des Halles à Saint-Nazaire
  •  et au 06 40 19 62 58

A contacter via leur page Facebook :

Achat dans les commerces

Les masques industriels dits "alternatifs", en tissu, jetables ou lavables de type 1 et 2 sont désormais en vente libre dans les pharmacies et bureaux de tabac et dans les supermarchés (depuis le 4 mai).

Les masques de type 1 qui filtrent les particules à 90 % sont destinés aux professionnels, caissières de supermarché, plombiers, ouvriers… Ces type 1 sont équivalents aux masques dits chirurgicaux.

Les masques de type 2 filtrent à 70 % et sont destinés au grand public.

A noter : les masques de type 1 et 2 répondent aux normes qualitatives de l'Afnor et de l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Vous êtes un professionnel

Se fournir en matériel de protection