- Culture

Culture. Le Théâtre fête ses 30 ans !

Les 24 et 25 septembre, l’artiste associée Chloé Moglia investira la Place du Commando et la plage de M.Hulot pour offrir au public un moment de frisson et d’émerveillement avec son spectacle Horizon. ©Etienne RUE - Agrandir l'image, .JPG 59Ko (fenêtre modale)
Les 24 et 25 septembre, l’artiste associée Chloé Moglia investira la Place du Commando et la plage de M.Hulot pour offrir au public un moment de frisson et d’émerveillement avec son spectacle Horizon. ©Etienne RUE

Pour le trentième anniversaire de la scène nationale, rendez-vous est donné pour non pas une, mais trois journées de fête et de découvertes artistiques les 23, 24 et 25 septembre au Théâtre et hors les murs.

« Fêter les 30 ans du Théâtre, c’est fêter l’adn d’une scène nationale et ce qui la définit : l’accompagnement à la création, la diffusion d’œuvres majeures de la scène contemporaine et l’accès de tous les publics à la culture et à toutes les formes d’art vivant, » déclare Béatrice Hanin, directrice du Théâtre.

Un week-end de fête

Au programme de ce week-end, des rendez-vous gratuits et accessibles à tous, à partager en famille, avec, notamment, trois créations spécifiquement commandées par le Théâtre pour l’occasion. Roland Auzet, en résidence au Théâtre pendant l’été, présentera sa création in situ Adieu la Mélancolie. Les artistes Valérie Mréjen et Bertrand Schefer mettront les habitants à l’honneur avec Portraits de spectateurs, une installation visible à l’école des Beaux-arts. Enfin, Les danseurs voltigeurs de la compagnie Retouramont, dirigée par le chorégraphe Fabrice Guillot, feront de la nef du théâtre leur terrain d’expérimentation pour offrir une œuvre verticale et singulière, Aéro-Nef.

« Nous avons souhaité faire de ce week-end un grand moment de fête pour les Nazairiennes et les Nazairiens, » indique Béatrice Hanin. Des spectacles pour toute la famille se dérouleront au Théâtre mais aussi hors les murs, place du Commando ou encore sur la plage de M. Hulot à Saint-Marc. En marge des spectacles, le public pourra déambuler entre fanfares, foodtrucks et jeux géants en bois pour les enfants. Au programme également, les ateliers « Hissez-moi », permettront aux plus téméraires d’expérimenter la danse verticale, en grimpant le long de la façade du Théâtre jusqu’au sommet où ils pourront apprécier un autre point de vue sur la ville.

Nourrir la réflexion

« Le Théâtre est aussi un endroit de pensée et de réflexion, » poursuit la directrice. Ce week-end anniversaire sera ponctué d’une conférence et de deux tables rondes où artistes, responsables de structures et acteurs politiques et économiques de Saint-Nazaire échangeront autour des notions de mémoire, de territoire et de démocratie.

Retrouvez le programme complet sur www.letheatre-saintnazaire.fr

Une scène nationale tournée vers son territoire

Saint-Nazaire est l’une des premières villes à avoir rejoint le réseau des scènes nationales françaises. Attribué par le Ministère de la Culture, ce label est l’héritage des Maisons de la Culture créées par André Malraux dans les années 1960. « Les scènes nationales ont été mises en place pour permettre aux grandes œuvres de la création contemporaine d’exister le mieux possible sur l’ensemble du territoire, » explique Béatrice Hanin.

Trois grandes missions constituent le socle commun de toutes les scènes nationales en France : le soutien à la création, la diffusion et la relation aux habitants. Chaque territoire écrit ensuite sa propre histoire artistique et culturelle.

Un projet pluridisciplinaire

Avec une cinquantaine de spectacles par an, et environ 120 levés de rideau, le théâtre de Saint-Nazaire mise sur la pluridisciplinarité. Pour sa saison 2022/2023, 64 rendez-vous sont proposés au public nazairien : des spectacles mais aussi des conférences, des rencontres littéraires, des ateliers philo. « Le Théâtre est un lieu dédié à la rencontre de tous les arts du spectacle vivant, qu’il s’agisse de théâtre, de danse, d’arts du cirque ou de musique. ».

Le projet de Béatrice Hanin est résolument tourné vers le territoire et ses habitants. « Au-delà des spectacles, nous construisons des parcours de spectateurs. Nous travaillons avec les scolaires, les maisons de quartiers, les EHPAD, les centres d’apprentissage ou encore les particuliers. Notre volonté est de mettre en relation les œuvres et les artistes avec la plus grande diversité de publics. »

Des temps forts

A cette saison riche et éclectique s’ajoutent plusieurs temps forts. Initié en 2018, Saut-de-Mouton est un rendez-vous destiné à la jeunesse et aux familles. Né de la volonté du théâtre et des acteurs culturels du territoire d’ouvrir leurs portes au jeune public, ce festival est pour les enfants, parents et grands-parents, une occasion de partager des moments de plaisir et de découvertes artistiques.

Autre marqueur de la saison, le festival PANG ! donne quant à lui une place aux formes performatives. « Ces œuvres contemporaines dites inclassables, de par leur discipline ou leur rapport aux spectateurs, nous font vivre une expérience artistique atypique, une sorte de pas de côté dans la saison, » décrit Béatrice Hanin.

Un cinéma Art et Essai

Le Théâtre de Saint-Nazaire a cette spécificité, comme une vingtaine de scènes nationales en France, d’avoir une salle de cinéma classée Art et Essai. Le cinéma Jacques Tati fait partie intégrante de la scène nationale, avec la diffusion d’œuvres cinématographiques, mais aussi des dispositifs d’éducation à l’image, notamment auprès des scolaires avec Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma.

Faire vivre la création

Outre sa mission de diffusion, la scène nationale de Saint-Nazaire soutient et accompagne la création artistique contemporaine. Sous forme de résidence ou en association, l’accueil d’artistes est une dimension forte du projet de Béatrice Hanin : « nous avons entre deux et quatre artistes associés à chaque saison. Pendant la résidence, il y a le temps de recherche, le travail en plateau, mais aussi des moments de rencontre avec le public. »

Lorsqu’ils sont associés sur plusieurs saisons, les artistes entretiennent un véritable lien avec les habitants, se fondent dans le tissu local et mènent, en relation avec les milieux associatifs, culturels et éducatifs de nombreuses actions.

​​​​​​​Une vitalité culturelle époustouflante

« Saint-Nazaire est une ville remarquable par le nombre de labels dont elle dispose : une scène nationale et son cinéma Art et Essai, une scène de musiques actuelles, un centre de création musicale contemporaine, un centre d’art contemporain, une maison des écrivains et des traducteurs étrangers... Elle jouit d’une une vitalité culturelle qui, pour une ville de cette taille, est assez époustouflante, » observe Béatrice Hanin.

Le Théâtre travaille régulièrement avec les acteurs artistiques et culturels du territoire. Pour son temps fort Saut-de-Mouton, il collabore notamment avec le VIP et la médiathèque Etienne-Caux. Il travaille également avec La Volière, à l’occasion de la Nuit du cirque. La programmation de Grande marée est elle aussi l’œuvre d’une étroite collaboration entre le Théâtre et l’association Les Escales.