Grands services publics. Au plus près des habitants

Gestion des déchets : valoriser, traiter, prévenir, communiquer

Avec un taux de valorisation des déchets de 72,4 %, la CARENE se situe dans la moyenne nationale (73 % - source ADEME). Par rapport à 2016, la quantité de déchets ménagers et assimilés (DMA) est en baisse de 3 kg par habitant en population DGF (moins 2 kg par habitant en population INSEE). Des chiffres encourageants qui doivent beaucoup à la promotion des gestes de tri.

De nouveaux outils de communication et d’animation ont été déployés auprès des habitants : calendrier de collecte des encombrants, stand « à vous de jouer », jeu de l’oie géant, flyers pour aller à la rencontre des usagers absents, scotch refus de tri, diffusion de la vidéo sur la gestion des déchets dans les salles de cinéma, guide pratique des déchets, covering sur les véhicules de collecte. De son côté, le site Internet de la CARENE a intégré un module Déchets. Sur le terrain, une journée portes ouvertes a été organisée sur la plate-forme de compostage des déchets verts du site de Cuneix.

2017 a également mis la prévention des déchets à l'honneur, via :

  • le développement de l'application « TOO GOOD-TO GO » sur le territoire de la CARENE,
  • la première année d’activité de la Recyclerie « Au bonheur des Bennes »,
  • la mise en place du compostage dans les restaurants scolaires, accompagnée par les animateurs du tri de la CARENE.

Une mission d’Évaluation des Politiques Publiques sur le schéma de collecte des déchets de la CARENE a vu le jour. En octobre, une enquête de satisfaction a été menée auprès des habitants de la CARENE sur l’usage des déchèteries. Pour promouvoir la prévention des risques au travail auprès des agents de la Direction des Déchets, des vidéos ont été tournées avec les équipes de terrain (grues et déchèteries).

Côté collecte

Une étude a été menée pour caractériser les déchets ménagers (flux, déchets recyclables et  encombrants) et le schéma 2015/2020 du développement de la collecte en apport volontaire a continué de se déployer, avec une centaine de colonnes enterrées supplémentaires. La CARENE a également poursuivi l'étude « Diagnostic/prospective » menée sur son réseau de déchèteries. Depuis le 1er juin, les professionnels du centre-ville de Pornichet bénéficient de la collecte en régie des cartons. 

Côté traitement

Les travaux de construction de la nouvelle station de transfert des déchets ménagers basée sur la ZI de Brais, à Saint-Nazaire, ont démarré. Une convention de groupement d’autorités concédantes a été signée avec Nantes Métropole et une nouvelle DSP conjointe lancée pour le traitement des ordures ménagères et le tri des déchets recyclables de la CARENE sur le site de Couëron. Sur le site de Cuneix, la CARENE a assuré le suivi et le pilotage des marchés de travaux de couverture des casiers (mise en place de géo membranes et reprofilage des couvertures et fossés d’écoulement sur la zone sud). Enfin, l'année 2017 a vu le renouvellement du contrat CITEO (ECO-EMBALLAGES) et des contrats de reprise des matières (nouveaux contrats filières).

Chiffres-clés

  • 110 personnes impliquées dans la gestion des déchets sur le territoire dont 83 personnes en Régie directe
  • 72 367 tonnes collectées  dont 32 097 tonnes dans les 6 déchèteries
  • 475 kg/hab (pop DGF) de DMA / 508 kg/hab (pop INSEE)

Mobilité : favoriser les modes alternatifs

La CARENE a engagé la révision de son PDU (Plan de Déplacements Urbains) pour actualiser sa stratégie en matière de mobilité dans les 15 années à venir et programmer les actions prioritaires à plus court terme.

Suite à l’« enquête Ménages » menée en 2015, la CARENE a mis la priorité sur les déplacements de courte distance (moins de 3 km), qui représentent la moitié des trajets et des usages automobiles. Son objectif : développer les modes actifs (marche à pied, vélo) pour améliorer le cadre de vie et l’espace public, limiter les émissions polluantes et encourager l’activité physique.

Agir sur la mobilité individuelle

Montée en puissance de la mobilité électrique...

En 2017, le SYDELA a poursuivi l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, portant à une quinzaine celles de la CARENE, qui installera en complément deux bornes sur le parking Nord de la gare.

… et du vélo 

En 2017, l’engagement de l’agglomération en faveur du vélo s'est renforcé :

  • infrastructures : une douzaine d’itinéraires structurants identifiés pour lesquels la CARENE a mis en place un mécanisme de financement des aménagements et un jalonnement contribuant à leur usage ;
  • services : succès de vélYcéo, service public communautaire de location longue durée, avec plus de 500 vélo mis en circulation en seulement six mois ;
  • communication : notamment via la mise à disposition d’un service de conseil en mobilité dédié aux entreprises locales.

Transport public : bus en tête

Trois projets majeurs ont contribué au développement de l'usage du transport public en 2017 :

  • prolongement d’1,2 km de la ligne hélYce à Montoir-de-Bretagne, jusqu’au quartier de l’Ormois ;
  • création par la CARENE et le Syndicat Mixte des Transports de la presqu’île de Guérande d'une ligne mutualisée La Baule/Pornichet/Cité sanitaire, relevant les standards de qualité de service : accessibilité PMR, bus toutes les 30 minutes, service le dimanche, information voyageurs en temps réel, validité des titres STRAN étendue aux deux lignes reliant les agglomérations et réciprocité pour les titres LILA presqu’île ;
  • cadencement de la ligne ferroviaire Nantes/Saint-Nazaire/Le Croisic par le Conseil régional depuis juillet 2017 : 18 allers retours quotidiens sont désormais proposés, temps de parcours et horaires améliorés malgré la baisse du nombre de relations.

Lutter contre les nuisances sonores 

2017 a vu l'achèvement de la construction des murs écrans réalisés par l’État le long de la RN171 à Trignac. Les travaux se poursuivent en 2018 à Montoir-de-Bretagne, en réponse au principal « point noir bruit » du territoire identifié dans la carte stratégique. 
Rénover et agrandir la gare 

La modernisation de la gare de Saint-Nazaire, attendue depuis de nombreuses années par les voyageurs, s’appuie sur quatre grands volets : 

  • mise en accessibilité (ascenseurs et rampes) ;
  • nouvel accès côté Trignac en connexion directe avec le parking Gare Nord et le quartier de Prézégat ;
  • confort des voyageurs ;
  • qualité des espaces publics. 

Les travaux débutés en 2017 se poursuivent en 2018 pour une livraison complète début 2019.

Chiffres-clés

  • 40 % des déplacements inférieurs à 1 km se font en voiture
  • Vélycéo : 
14 km effectués en moyenne chaque jour avec vélo à assistance électrique

  • Vélycéo : 40 % d’utilisation dédiés au trajet domicile-travail

2017 en bref

  • Avril : lancement de vélYcéo (200 vélos à assistance électrique)
  • Septembre : 450 vélos dans la flotte vélYcéo.
  • Septembre : lancement de la ligne de bus La Baule Pornichet Saint-Nazaire
  • Octobre : adoption du schéma directeur communautaire des itinéraires vélos structurants
  • Novembre : prolongement de la ligne hélYce à Montoir-de-Bretagne (3 arrêts supplémentaires)

Patrimoine communautaire : veiller, entretenir et conseiller

Les missions du service s’articulent autour de trois domaines principaux : espaces publics, bâtiments et logistique, tous trois déclinés en veille et diagnostic / réhabilitation, entretien, maintenance / conseil et assistance. 

Sentier littoral et espaces publics communautaires 

Sentier côtier

  • Réception en mars des travaux de réaménagement de la Pointe du Bec à Pornichet – 458 K€ TTC
  • Ces travaux ont permis la création d'une esplanade entre zone urbaine et espace naturel, de conforter la digue, d'assurer l’accessibilité de la plage de la Pointe du Bec, de déployer des espaces verts et du mobilier urbain, d'installer deux sanitaires publics.

Parcs d’activités

  • Intégration de 10 zones d’activités économiques communales dans le patrimoine communautaire (loi Notre).
  • Le nombre de parcs d’activités gérés par le service (Espaces verts, voiries, éclairage public) a ainsi été porté à 18.

Le Patrimoine Immobilier/ Foncier

  • Réhabilitation-maintenance de 12 bâtiments sur 3 ans (2016-2019) – 1,5 M€ TTC
  • Ces bâtiments loués à des institutions ou des entreprises font l’objet d’importants travaux de sécurité et de confort (schéma directeur du patrimoine immobilier adopté en septembre 2016).
  • Réhabilitation du Centre d’Initiative Locale pour le compte de la DDEA – 4,7 M€ HT
  • Les opérations entreprises les années précédentes se sont poursuivies.
  • Intégration au patrimoine communautaire du musée Escal’Atlantic et de l’écluse fortifiée abritant le sous-marin Espadon. 
  • Aménagement de salles de réunions CARENE, bureaux et accueil/atelier STRAN-Vélycéo – 170 K€ (part CARENE)
  • Au sein du plateau Météor tour B, dans les anciens locaux de la trésorerie.

Assistances techniques

Direction Mobilités et transports 

  • modification du système de sécurité incendie du parking Météor,
  • assistance pour la gestion des parcs de stationnement.

Direction Gestion des déchets 

  • assistance pour la construction de la station de transfert des ordures ménagères à Brais.

Direction Générale de l’Habitat 

  • assistance à l’étude de faisabilité/programmation de la maison de l’habitant.

Logistique

  • siège de la CARENE (réaménagement des bureaux, marché de nettoyage, entretien courant, contrôles périodiques),
  • aide à l’organisation de salons, colloques,
  • gestion du pool de véhicules,
  • logistique d’accueil des nouveaux arrivants,
  • gestion des téléphones portables.

Piscines : cours de natation et BNSSA en première ligne

Parmi les cinq piscines de la CARENE, certaines ont affiché en 2017 une légère baisse de fréquentation : celle de Saint-André-des-Eaux (fermée pour travaux en juillet) et Léo Lagrange, au profit de La Bouletterie, plus attractive notamment grâce aux animations de la Caravane de l'été.

Comme chaque année, les élèves de la grande section au CE2 ont eu accès à des cours de natation, soit 7 100 enfants à l'année. Un partenariat constructif avec l’Éducation nationale a permis la poursuite du temps péri-éducatif, appliqué par les écoles publiques sur l’ensemble du territoire de la CARENE.

L'école de natation, dont la capacité d'accueil a été considérablement augmentée tout au long des dernières années, a cette fois encore fait le plein. Les inscriptions en ligne, réclamées par les usagers, ont remporté un franc succès. Les stages de natation ont accusé une légère baisse de fréquentation. En cause : un manque de personnel qualifié durant l'été à La Bouletterie, la fermeture pour travaux de l'établissement de Saint-André-des-Eaux au mois de juillet et le glissement des dates des vacances scolaires qui ont provoqué la suppression de deux semaines de stage. La piscine Léo Lagrange a quant à elle affiché une fréquentation stable.

Comme chaque année, la CARENE s’est associée à la ville de Saint-Nazaire pour former gratuitement des jeunes du territoire de 17 à 25 ans au BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique). Objectif : faciliter l’embauche de nageurs sauveteurs dans les piscines durant l’été. En 2017, la formation, assurée par l’ASCA 44 pour un montant de 4 000 € annuel, a affiché un taux de réussite de 100 %.

En parallèle, la construction de l’Aquaparc, centre aquatique de Saint-Nazaire, s’est poursuivie, dans la perspective de l’ouverture au printemps 2018 aux différents types d’usagers, grand public en tête.

SIG commnautaire : maîtriser les données du territoire

La mission principale du service est le développement du Système d’Informations Géographiques communautaire, outil d’aide à la décision pour l’aménagement, la gestion et le développement du territoire communautaire. Transversal et accessibles aux agents et élus, le SIG est garant de l'information et de la diffusion des données. Ses outils sont déclinés en applications métiers. 

GFC (gestion du foncier communal et intercommunal)

Un logiciel a été acquis pour poursuivre la modernisation des procédures de la CARENE et de ses communes membres dans le domaine de l'urbanisme, plus particulièrement dans celui du foncier. Objectif : gérer les dossiers de cession/ acquisition et alimenter un observatoire foncier sur la CARENE et la ville de Saint-Nazaire.

BD transport

Une base de données a été déployée, permettant de mieux assurer la gestion technique des arrêts de bus.

Référentiel patrimoine espace public

La direction Espaces Publics de la Ville de Saint-Nazaire a été accompagnée dans la constitution d’une base de données géo-référencée permettant de qualifier son patrimoine (mobilier urbain, espaces verts, etc.) pour mieux le gérer.

Cartographie 

Les communes de La Chapelle-des-Marais, Saint-Malo-de-Guersac, Donges et Saint-André-des-Eaux ont été équipées de panneaux de départ de randonnée.

Cartographie mobile terrestre de l’espace public. 

L’espace public revêt de multiples éléments visibles en surface. La phase d’initialisation du RTGE (Référentiel Topographique à très Grande Échelle) débuté en juillet 2016 avec la société GéoFit Conseils a pour objectif de constituer d'ici 2019 un fond de plans très précis de tous ces éléments organisés par thématiques. Ces données seront mises à jour au fil du temps grâce à la mise en place d’un groupement de commandes topographiques avec les acteurs locaux :la CARENE, ses dix communes, LA Développement SELA, SONADEV et Silène. 

Chiffres-clés

  • 382 km de données acquises sur les 1 100 km prévus au marché (contre 298 km en 2016) :
  • 89 km à Saint-André-des-Eaux
  • 33 km à Saint-Joachim
  • 82 km à Trignac 
  • 148 km à Saint-Nazaire Sud
  • 30 km à Saint-Malo-de-Guersac 

 

 

Cycle de l'eau : alimenter et assainir

La CARENE gère en régie l'alimentation en eau potable et l'assainissement des dix communes du territoire. En 2017, une enquête de satisfaction a été réalisée par Polygone auprès des usagers du territoire.

Eau potable

Dans le cadre de sa gestion patrimoniale, le service de l’Eau a poursuivi en 2017 ses travaux de renouvellement des canalisations d’eau potable sur diverses communes, soit 13 km de conduites renouvelées. De nouvelles conduites ont également été posées entre Trignac et la Baule, soit 11 km, dans le cadre du Schéma Départemental de Sécurisation de l’Alimentation en Eau Potable de la Loire Atlantique (10,4 M€ HT).
En novembre, démarrait le projet d’acquisition d'un nouveau logiciel de gestion clientèle et technique (Wat.erp, en remplacement de l’outil Hydra). 

Études et audits

  • lancement d’une étude AMO pour la  modernisation et la sécurisation de l’usine de Campbon, validation du programme de réalisation de 9 millions d’euros ;
  • réalisation par l’APAVE d’un audit sur la sécurité des sites de production d’eau potable ;
  • réalisation d’une étude de faisabilité et d’opportunité du déploiement de la télé-relève à l’échelle de la CARENE

Chiffres-clés

  • 18 millions de m3 distribués
  • 1 057 km de réseau
  • 8 réservoirs et châteaux d’eau

Assainissement

Le service s'est mobilisé pour gérer au quotidien ses neuf stations d'épuration et préparer le transfert à la CARENE de la compétence des eaux pluviales urbaines, effective depuis le 1er janvier 2018. Comme chaque année, également, le réseau des eaux usées s'est agrandi (2,8 M€ HT). Un programme d’extensions a été défini pour la période 2018-2024 (environ 13 M€) et une étude de zonage d’assainissement lancée en vue de déterminer les extensions envisagées à partir de 2025.

Par ailleurs, la CARENE a entrepris un plan d’action de lutte contre les eaux parasites dans les réseaux d’eaux usées. Grâce au soutien financier de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, un chargé de mission dédié a été recruté, un logiciel acquis et quatre campagnes tests à la fumée réalisées sur quatre communes, de septembre à octobre 2017.

Enfin, le service s'est doté d'un nouveau logiciel de gestion des contrôles de conformité des systèmes d'assainissement collectifs et non collectifs (YPRESIA) et divers programmes de réhabilitation d'ouvrage ont été menés (9,35 km de réseau ont été réhabilités pour un montant d’environ 850 000 €HT).

Chiffres-clés

241 postes de refoulement
600 km de réseau