Eau

Informations annexes au site

Infos travaux

Montoir de Bretagne : rue Henri Gautier

La Direction du Cycle de l’Eau planifie des travaux de renouvellement du réseau de distribution d’eau potable situés rue Henri Gautier à Montoir-de-Bretagne (entre la route Anatole France et le n°64 rue H. Gautier ).

Le chantier débutera à partir de la semaine du 25 juin 2018 pour une durée d’environ 9 semaines, sous réserves des conditions météorologiques et des aléas de travaux.

Pendant cette période et malgré tout le soin apporté dans la préparation de ce chantier, des contraintes occasionnelles à la circulation ou au stationnement pourront tout de même apparaître.


Hydra CARENE - gestion de l'eau

Pour ouvrir une concession d'eau (arrivée de l'abonné), résilier son contrat, opter pour le prélèvement automatique ou la mensualisation, ou tout simplement pour consulter son compte eau ou communiquer l'index de son compteur, rendez-vous sur Hydra CARENE, le site clientèle du service des eaux de l'agglomération.

Accueil clientèle

  • 4 av. du Commandant l'Herminier 44 600 Saint-Nazaire
  • Tél. 02 51 76 13 20
  • Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30

Service technique | Urgences 24h/24

  • 84 avenue de la Berthauderie 44605 Saint-Nazaire
  • Tél : 02 40 22 43 74

Simuler votre facture

Accédez au simulateur de facture d'eau du site Hydra CARENE

Payer en ligne

Sur la plateforme de paiement en ligne Tipi

A télécharger

Une facture d'eau type

Le service à l'usager

En partenariat avec l'AFNOR (Agence Française de NOrmalisation), le service de l'eau s'engage à :

  • répondre aux courriers dans un délai de 15 jours
  • répondre aux appels téléphoniques en moins de 10 secondes
  • remettre en eau le soir même pour toute demande d'ouverture avant 12h
  • réaliser un branchement sous 4 semaines suivant la réception du devis signé.

Des actions pédagogiques

La CARENE met à disposition des scolaires des fiches pédagogiques et un film sur la préservation de la ressource  en l'eau (voir ci-dessous ou téléchargez directement le fichier au format mp4). Rens. 02 51 16 47 00

Télécharger les fiches pédagogiques CARENE sur la préservation de l'eau (pdf - 1 Mo)

Des interventions de la CARENE

La CARENE propose en permanence aux associations une intervention sur l'eau. Objectif : leur présenter le cycle de l'eau (production, distribution, traitement, prix...) et répondre à toutes les questions de leurs adhérents. A l'issue de cette réunion d'environ deux heures, chacun comprend mieux comment fonctionnent les services de l'eau et de l'assainissement.  Rens. 02 51 16 47 00.

La qualité de l'eau

Conformément à la réglementation, des contrôles sanitaires sont également régulièrement effectués, avec analyses de prélèvements. Ainsi, la qualité de l'eau distribuée dans les communes de la CARENE est contrôlée par les Agences Régionales de Santé (ARS) selon des critères stricts. Les résultats d'analyse de l'eau potable prélevée sont affichés dans chacune des mairies de la CARENE

Les résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l'eau sur le site internet de l'ARS

A lire

De grands travaux de sécurisation de l’alimentation en eau potable sur le réseau nord-ouest du département ont été réalisés pour pallier un risque de situation déficitaire en jour de pointe. Lire l'article.

De la nappe de Campbon au robinet : le circuit de l'eau potable

Questions-réponses autour de l'eau

D'où vient l'eau ?

Pour moitié, de la nappe phréatique de Campbon. Il s'agit de la plus ancienne source d'approvisionnement de Saint-Nazaire.

Ce gigantesque réservoir naturel souterrain de 100 millions de m3 d'eau* couvre une superficie de 24 km², sous les communes de Campbon, Quilly, Guenrouët et Sainte-Anne-sur-Brivet. Une nappe précieuse, car cette eau est d'une qualité exceptionnelle. Une des principales missions de la CARENE, qui gère l'unité de traitement de l'eau de Campbon, est de maintenir cette «pureté inégalée» en assurant un périmètre de protection contre tout risque de pollution, qu'il soit d'origine agricole, domestique, industrielle, artisanale...

La CARENE achète également annuellement plusieurs millions de m3 à l'unité de traitement de l'eau de Férel (56). Elle fait enfin appel  à l'unité de potabilisation qui se situe à la Roche, en amont de Nantes et en bordure de Loire, lieu du pompage.

Faut-il utiliser des adoucisseurs ?

La qualité des eaux distribuées sur le département ne nécessite pas de traitement d'affinage chez le particulier. De plus, ces appareils de traitement (adoucisseurs, osmoseurs...) nécessitent un entretien régulier afin d'éviter toute prolifération microbienne.

A quoi sert le chlore ?

Le chlore joue un rôle de désinfectant afin que l'eau ne se dégrade pas pendant le transport.

L'eau a un goût de javel

Il suffit de laisser couler quelques litres dans l'évier avant de remplir des bouteilles d'eau. Puis de les placer dans le réfrigérateur avant de boire l'eau. En revanche, lorsque la saveur et la couleur de l'eau du robinet présentent un aspect inhabituel, il convient de le signaler aux services techniques du service de l'eau.

L'eau est de couleur blanche

Cela est dû à la présence de fines bulles d'air dans l'eau. Il faut laisser "reposer" l'eau quelques minutes.

L'eau est de couleur rouille

Cela se produit quand il y a une forte variation de la demande en eau ou lors de manoeuvres sur les poteaux d'incendie. Dans ce cas, il est préférable de prévenir les services techniques du service de l'eau.

Mon branchement est en plomb, que dois-je faire ?

Le service de l'eau met en place un programme de reprise des branchements en plomb sur le territoire de la CARENE suivant le décret du 21 décembre 2001. La partie du branchement située sur le domaine public est remplacée par le service de l'eau. C'est au propriétaire de faire le nécessaire pour remplacer le restant du branchement sur le domaine privé.

Quels sont les critères de la qualité de l'eau

Les paramètres organoleptiques

Les paramètres organoleptiques sont relatifs à la couleur, la saveur, l'odeur et la transparence de l'eau. Ces critères n'ont pas de valeur sanitaire directe : une eau peut être trouble, colorée, sentir le chlore et être parfaitement consommable.

Les paramètres physico-chimiques

Ces critères sont en relation avec la structure naturelle des eaux. Il s'agit des caractéristiques que l'eau a pu acquérir lors de son parcours naturel, mais aussi de la température, de la conductivité et du pH de celle-ci.

Les paramètres relatifs aux substances "indésirables"

On appelle substances indésirables les substances dont la présence est tolérée tant qu'elle reste inférieure à un certain seuil (ex. fluor et nitrates). On trouve parmi elles aussi bien des substances dont l'effet se limite à un désagrément pour l'usager (traces de rouille sur le linge dues à une concentration excessive en fer) que celles qui peuvent avoir une incidence sur la santé (teneur excessive en nitrates).

Les paramètres concernant les substances dont les effets toxiques sont reconnus

Les normes retenues pour ce groupe de substances, tels que le plomb et le chrome, sont calculées en tenant compte de la "marge d'incertitude" adoptée en toxicologie, c'est-à-dire qu'elles fixent des limites sensiblement inférieures aux seuils considérés comme acceptables. Les teneurs tolérées sont extrêmement faibles, parfois de l'ordre du millionième de gramme par litre.

Les paramètres micro-biologiques

L'eau doit être exempte de bactéries et de virus pathogènes. En revanche, la présence en petite quantité de germes banals est admise, car l'eau est un milieu naturel : une vie bactérienne inoffensive et limitée y est normale.

Les pesticides et produits apparentés

Plusieurs centaines de substances entrent dans cette catégorie. Leur présence dans l'eau est limitée à des doses infimes.

Les paramètres concernant les eaux adoucies ou déminéralisées

 

Alors que les critères établis pour l'eau du robinet consistent en seuils à ne pas dépasser, les eaux adoucies ou déminéralisées (traitées par un adoucisseur d'eau) doivent contenir une teneur minimale en calcium ou en magnésium (dureté), de même qu'en carbonate ou en bicarbonate (alcalinité).