Une nouvelle politique touristique engagée

L'été de l'agglo, suivez le guide - Agrandir l'image, .JPG 490Ko (fenêtre modale)
L'été de l'agglo, suivez le guide

Depuis le 1er avril, la compétence Tourisme relève de l'agglomération et non plus de chacune des communes du territoire. D'où la création de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme, désormais chargé de la gestion de l'Office de Tourisme de Saint-Nazaire et de l'exploitation des équipements d’intérêt intercommunal. Le point sur les enjeux et perspectives de cette nouvelle organisation.

Fini l'Office de Tourisme communal Saint-Nazaire Tourisme et Patrimoine (SNTP), place à Saint-Nazaire Agglomération Tourisme (SNAT), dont la création est l'une des conséquences de la réforme territoriale (loi NOTRe) du 7 août 2015 par laquelle la compétence tourisme des communes a été transférée aux agglomérations. Société Publique Locale (SPL), SNAT a pour actionnaires la Ville de Saint-Nazaire, la CARENE, l'ensemble des communes de l'agglomération, mais aussi le Conseil départemental de Loire-Atlantique et le Conseil régional des Pays de la Loire. Budget annuel : 5 millions d'euros.

Faire valoir nos attraits touristiques

« À travers Saint-Nazaire Agglomération Tourisme, l’objectif est de construire ensemble une stratégie touristique cohérente et impactante, pour faire de notre territoire une destination connue et reconnue au niveau national,mais aussi international. Ayons cette ambition car il y a là de réels enjeux économiques pour notre territoire! Nous devons pour cela mobiliser toutes les énergies, professionnels du tourisme, entreprises, associations, mais aussi habitants. Ce sera l’une des nombreuses missions de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme », nous dit Jean-Claude Pelleteur, vice-président de la CARENE chargé du tourisme. L'objectif de la nouvelle entité est bel et bien de donner au tourisme un coup d'accélérateur et de le développer à l'échelle supérieure à travers, notamment, une coopération renforcée avec les territoires voisins, Cap Atlantique et Nantes Métropole en tête, dans le respect des identités de chacun. Pornichet qui est une station classée de tourisme, a conservé un Office de Tourisme communal confié à la Société publique locale Pornichet, «La Destination».

Tourisme de loisirs et tourisme d'affaires

Au-delà du nouveau dimensionnement géographique, c'est tout un fonctionnement qui évolue. L'ancienne équipe SNTP (60 collaborateurs Équivalent Temps Plein) qui reprend également les missions d’Office de Tourisme de Saint-André- des-Eaux, reste en place pour mettre son savoir-faire au service de la jeune entité SNAT, pilotée par son nouveau directeur Pierre Sabouraud. « Notre notoriété  nationale  et internationale est aujourd'hui fondée, à juste titre, sur nos industries navale et aéronautique », nous dit-il. « Le temps est venu de la développer sur le terrain du cadre de vie et du tourisme. Sur le périmètre de la CARENE, le potentiel est considérable et riche de points d'attractivité touristique importants pour tous les publics : familles, Français, étrangers. Sans oublier le tourisme d'affaires, qui vit, lui, en toute saison.» Il est vrai qu'avec l'eau pour fil conducteur – littoral, estuaire, marais de Brière – mais aussi avec son patrimoine bâti, historique et ses savoir-faire, le territoire de la CARENE dispose d'un capital touristique diversifié et remarquable qui ne demande qu'à s'exprimer. Mais la concurrence est rude : « Il nous faut aujourd'hui exister face à des  territoires qui ont déjà engagé des politiques touristiques volontaristes », souligne Jean- Claude Pelleteur.

Une destination authentique et vivante

Le nouveau directeur de SNAT, qui dirigeait précédemment l'agence départementale du tourisme Touraine Val de Loire, se dit impres- sionné par le potentiel fabuleux de  l'agglomération nazairienne : « Une destination authentique et vivante disposant de tous les atouts pour se divertir et apprendre.» Oui, notre terri- toire fait partie de ces nouvelles destinations pépites, il faut le faire savoir ! Selon Pierre Sabouraud, éga- lement, « il est important de créer de l'expérience et de la surprise chez des visiteurs de plus en plus adeptes du zapping ». L'exposition Little America – 110 cartes postales géantes dissémi- nées dans Saint-Nazaire pour retracer la présence américaine en 1917 – en est un bon exemple, investissant le front de mer, le centre-ville, la base sous-marine... Créer de l'expérience et de la surprise, cela tiendra aussi à la capacité de SNAT de mettre le marketing numérique au service du réel, de renforcer les liaisons (douces) entre les différents points d'attractivité, de développer les services (par exemple de location/réparation devélos) et l'offre d'hébergement. « Ce formidable outil de promotion pour l'ensemble du territoire qu'est Saint-Nazaire Agglomération Tourisme tire vers le haut notre destination en nous offrant  l'opportunité de mettre en place une stratégie commune », souligne Patrice Bulting, Président de la SPL SNAT et élu au tourisme à Saint-Nazaire. «Notre objectif, en relation avec les territoires voisins, est de faire vivre le tourisme à l'année en tirant parti de notre positionnement littoral urbain qui conjugue les attraits du balnéaire à l'offre de services d'une ville de près de 70 000 habitants.»