- Jeunesse, Social

Cité SWAG à Saint-Nazaire. 25 entreprises à La Bouletterie

Enedis vient pour la deuxième fois à la rencontre des jeunes dans les quartiers nazairiens. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert) - Agrandir l'image, .JPG 187Ko (fenêtre modale)
Enedis vient pour la deuxième fois à la rencontre des jeunes dans les quartiers nazairiens. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Lancé en 2016, le dispositif Cité SWAG met en contact des jeunes et des entreprises en pied d'immeuble dans les quartiers. Ce jeudi à La Bouletterie, les 16-30 ans ont reçu des conseils personnalisés en matière d'emploi.

Vingt-cinq entreprises de tout secteur et trois agences d'interim se sont installées au pied des immeubles ce jeudi 24 janvier à 18h à La Bouletterie. Sous un barnum, chefs d'entreprises et conseillers reçoivent les jeunes qui le souhaitent. Ils jouent un rôle de parrain ou d'accompagnateur en délivrant de précieux conseils sur les parcours professionnels.

 

 

Initié par Gaël Le Pinic de l'office social Silène, ce projet Cité SWAG (Smile Work and Games) comprend un volet sportif et un volet emploi "1 jeune/1 entreprise". Il a reçu un pris lors du 2e forum Cités Cap' organisé par RésO Villes ce qui a permis d'essaimer le concept dans d'autres territoires nationaux.

Le volet emploi est aujourd'hui mis en oeuvre par la mission locale de l'agglomération nazairienne. Environ 90 personnes se sont réunies hier sur ce thème à La Bouletterie.

"Je recherche des conseils et des idées auprès des entreprises", témoigne Alexis fort d'une expérience dans la logistique.

De nombreux secteurs sont représentés, des services à l'industrie en passant par le BTP ou le commerce. "Si les jeunes sont sérieux, on peut leur fournir du travail", affirme Aurélie Germain de l'enseigne Leclerc.

Isaïah (à gauche sur la photo) aimerait mettre toutes les chances de son côté et travailler au mieux son projet afin de trouver un emploi dans le social ou l'animalier.

Le responsable d'IBM espère "donner des clefs pour ouvrir des portes" aux jeunes. "Je suis présent à ce rendez-vous car nombreux sont motivés et veulent aller de l'avant."